Avec Amazon: tout doit disparaître...même la planète !

Black Friday, la planète au rabais

travaille, consomme, et ferme...

Par Jean-Michel M.
Black Friday, la planète au rabais
Source : Blog Mediapart.fr
Publié le 23 novembre 2019

Le Black Friday, véritable jour de gloire à la consommation, aura lieu vendredi 29 novembre 2019.

Comment, malgré la recrudescence de ces journées « exceptionnelles », Black Friday, Soldes, etc… Les consommateurs ne se sont-ils toujours pas rendus à l’évidence que toutes ces opérations ne sont que des pièges où les bonnes affaires sont rares, des opérations marketing organisées dans le seul objectif de vider leur compte bancaire ? Pour le seul profit d’une minorité.

Le Black Friday, véritable jour de gloire à la consommation, aura lieu vendredi 29 novembre prochain. Dans le contexte actuel d’urgence climatique et d’épuisement des ressources naturelles, nous dénonçons un ‘vendredi noir’ pour la planète et l’Humanité. Nous appelons à rejoindre les marches et grèves des jeunes pour le climat dans tout l’hexagone et à participer à des actions non-violentes contre la surproduction et le matraquage publicitaire.

Rares doivent être les personnes n’ayant pas croisé un panneau publicitaire ou une vitrine clinquante annonçant le Black Friday dans l’hexagone. Le ‘vendredi noir’, une opération commerciale lancée aux Etats-Unis, s’est imposée en France ces dernières années, surfant sur la vague de la mondialisation. Le Black Friday correspond, en Amérique du Nord, au lendemain du repas de Thanksgiving, qui a lieu le 4ième jeudi du mois de novembre. Il lance la saison d’achat avant Noël et permet à certaines grandes marques d’assurer leur chiffre d’affaires de l’année.

Avec Amazon: tout doit disparaître…même la planète !

Les géants de la vente en ligne font leur chou gras de ce jour qui représente une véritable aubaine pour eux. Prenons l’exemple d’Amazon, véritable incarnation d’un monde dans lequel les exclu.e.s de la mondialisation et les plus précaires restent sur la touche. En 2017, le Black Friday a été la journée la plus fructueuse pour Amazon en France, avec une augmentation de 40% des ventes par rapport à l’année précédente.

Destruction des invendus, conditions de travail déplorables, volonté d’expansion massive, évasion fiscale, gaspillage et épuisement des ressources naturelles : le système d’Amazon est l’un des plus injustes et inacceptables de la planète.

Pourtant, l’entreprise prévoit de doubler son implantation en France. Conséquences ? Une augmentation de la précarité au travail, une véritable menace pour les réparateur.rice.s indépendant.e.s, une augmentation de la mise sur le marché de nouveaux produits….

La planète en rupture de stock

Or, la planète est déjà en rupture de stock puisque l’humanité vit à crédit écologique depuis le 29 juillet 2019, ‘jour du dépassement’ où nous avons utilisé toutes les ressources naturelles que la Terre peut renouveler en une année. Chaque produit supplémentaire consommé essouffle la planète et augmente notre dette auprès des populations déjà impactées par le dérèglement climatique et les générations futures…

La suite est à lire sur blogs.mediapart.fr (article en accès libre)