La Chine et la Russie renforcent les liens alors que les États-Unis se préparent à la guerre — Le correspondant socialiste

Notre période historique est celle d’une profonde instabilité alors que les États-Unis, la puissance impérialiste dominante, lancent des guerres, des coups d’État, des assassinats, des sanctions et des guerres commerciales afin de maintenir leur hégémonie.

Il y a 25 ans, en 1999, l’OTAN bombardait la Serbie pendant 78 jours. Il l’a fait sans l’approbation de l’ONU, ouvrant ainsi la voie à de futures guerres de l’OTAN. L’ambassade de Chine a été délibérément ciblée. La Chine ne pouvait pas faire grand-chose. La Russie a été affaiblie après la défaite du socialisme et la dissolution du Pacte de Varsovie, laissant l’OTAN triomphante. C’était le comble de l’unipolarité.

Chine et Russie

Mais 25 ans plus tard, la part de la Chine dans le PIB mondial, basée sur la parité de pouvoir d’achat, a dépassé celle des États-Unis – de 19 % à 15,5 %. Son infrastructure financée par l’État lui a donné la tête de l’informatique quantique, comme exemple de son succès, tandis que sur le plan militaire, sa surveillance et sa reconnaissance spatiales égalent désormais celles des États-Unis, et sa production de sous-marins, d’armes anti-sous-marines et de porte-avions, est en pleine expansion.

La Russie a également progressé, après s’être remise des années 1990 dévastatrices. Le premier signe majeur en a été la guerre réussie de 2008 pour empêcher l’OTAN d’absorber la Géorgie. En 2018, elle a acquis un avantage stratégique sur les États-Unis en développant le missile hypersonique Kinzhal. Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’économie russe s’est développée jusqu’à devenir la quatrième économie mondiale, le FMI ayant doublé ses prévisions de croissance russe. Sa production de guerre dépasse celle de l’Occident.

Cela a été rendu possible grâce à son amitié avec la Chine, avec laquelle ses échanges commerciaux ont augmenté de 64 % depuis 2022, atteignant un record de 240…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Le correspondant socialiste