Lutter pour préserver le droit de résistance des Palestinien·nes

À rebours de l’idéologie coloniale qui imprègne la grande majorité du personnel politique et médiatique français, Contretemps se rattache à la tradition anticoloniale de la gauche française des années 1960 et 1970, marquée par l’engagement des militants pour l’Algérie indépendante. Dans le cadre du soutien à la lutte du peuple palestinien, nous proposons à nos lecteurs·rices des textes d’information et de réflexion sur la situation actuelle en Palestine.

Dans cet article, Joseph Daher montre l’incohérence de l’idée promue par les États occidentaux que l’État oppresseur a le droit de « se défendre » contre la population opprimée. Ce sont les Palestinien·nes qui ont le droit de résister, affirme Joseph Daher.

***

L’armée d’occupation israélienne a entamé une nouvelle campagne militaire meurtrière contre les Palestinien-nes dans la bande de Gaza occupée, où vivent quelque 2,3 millions de personnes, et a intensifié les opérations de répression en Cisjordanie occupée. À l’heure où nous écrivons ces lignes (12 octobre 2023), plus de 1 300 Palestinien-nes ont été tués et plusieurs milliers blessé.es dans les attaques aériennes israéliennes sur Gaza et les raids en Cisjordanie. En outre, plus de 339 000 personnes ont fui leur domicile pour trouver refuge pour une grande majorité dans des écoles gérées par l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). De même à la date du 11 octobre, plus de 22 000 unités résidentielles, 10 centres de santé et 48 écoles ont été endommagés ou détruits. Les systèmes d’égouts ont été détruits, déversant des eaux usées fétides dans les rues.

Le ministre israélien de la défense, Yoav Gallant, a annoncé qu’il avait ordonné un « siège complet » de Gaza, coupant l’accès à la nourriture, à l’électricité, à l’eau et au carburant, tout en…

La suite est à lire sur: www.contretemps.eu
Auteur: redaction