Pêche : le chalutage de fond libère des quantités colossales de CO₂

Nouvel argument, s’il en fallait, pour arrêter le chalutage de fond. Publiée le 18 janvier, dans la revue Frontiers in Marine Science, une étude dévoile que cette pratique de pêche contribue à libérer des quantités colossales de CO₂. Consistant à ratisser les fonds océaniques à l’aide de filets « aussi grands que dix avions de ligne 747 », le chalutage de fond était déjà controversé pour attraper toutes sortes d’espèces sans distinction et détériorer les habitats marins.
L’équipe internationale d’experts guidée (…)

Lire la suite


En bref

/
Climat
,
Pêche
,
Océans

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: