66 % des espèces de papillons vivant en France métropolitaine ont disparu depuis le siècle dernier

Des insectes bio-indicateurs de l’état de santé des milieux naturels

Les papillons constituent un groupe « ambassadeur » pour la biodiversité des insectes : l’évolution de ces populations témoigne de l’état de milieux où elles vivent.

Du fait de leur biologie particulière, les papillons sont très sensibles aux modifications de leur environnement. Par exemple, les chenilles tendent à se nourrir sur une seule ou quelques plantes spécifiques, appelées “plante-hôtes”.

Une abondance de papillons démontre donc que l’écosystème et l’environnement sont stables. Différentes variétés de papillons dans la même zone peuvent indiquer une plus grande variété de plantes et de pollinisateurs.

En Europe, les scientifiques les utilisent pour évaluer l’état de santé des écosystèmes. En les observant, ils déterminent la qualité de l’écosystème, la disponibilité des ressources alimentaires et l’état de la végétation.

Les zones remplies de papillons de jour et d’hétérocères (communément appelés papillons de nuit) sont des zones remplies d’autres invertébrés. Ils fournissent différents atouts environnementaux : ils ont un rôle de pollinisateurs, mais luttent également contre les nuisibles, et ils régulent la production végétale à travers l’alimentation des chenilles.

Ils constituent également un élément essentiel de la chaîne alimentaire : ils sont des proies pour les oiseaux, les chauve-souris, et les autres animaux insectivores.

Boloria euphrosyne

Le Grand collier argenté (Boloria euphrosyne) – Crédit : Inventaire National du Patrimoine Naturel

Une disparition massive depuis les années 70 et 80

Plusieurs études ont d’ores et déjà démontré le déclin important des populations d’insectes partout en Europe. Des comptages ont révélé que les papillons européens ont subi de graves pertes d’espèces rares et spécialisées, qui ont disparu avant les autres, laissant les écosystèmes appauvris. Selon…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: Maïté Debove