À l'intérieur du camp de torture israélien pour les détenus de Gaza — Yuval ABRAHAM

Début décembre, des images ont circulé dans le monde entier montrant des dizaines d’hommes palestiniens dans la ville de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, déshabillés jusqu’à leurs sous-vêtements, agenouillés ou assis penchés, puis les yeux bandés et mis à l’arrière de camions militaires israéliens comme du bétail. La grande majorité de ces détenus étaient des civils sans affiliation au Hamas, ont confirmé par la suite des responsables de la sécurité israéliens, et les hommes ont été emmenés par l’armée sans informer leurs familles de l’endroit où se trouvaient les détenus. Certains d’entre eux ne sont jamais revenus.

Le magazine +972 et Local Call se sont entretenus avec quatre civils palestiniens qui apparaissaient sur ces photos, ou qui ont été arrêtés près des lieux et emmenés dans des centres de détention militaires israéliens, où ils ont été détenus pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avant d’être relâchés à Gaza. Leurs témoignages – ainsi que 49 témoignages vidéo publiés par divers médias arabes de Palestiniens arrêtés dans des circonstances similaires ces dernières semaines dans les quartiers nord de Zeitoun, Jabalia et Shuja’iya-indiquent des abus et des tortures systématiques de la part des soldats israéliens contre tous les détenus, civils et combattants.

Selon ces témoignages, des soldats israéliens ont soumis des détenus palestiniens à des décharges électriques, leur ont brûlé la peau avec des briquets, leur ont craché à la bouche et les ont privés de sommeil, de nourriture et d’accès aux toilettes jusqu’à ce qu’ils défèquent sur eux-mêmes. Beaucoup ont été attachés à une clôture pendant des heures, menottés et les yeux bandés pendant la majeure partie de la journée. Certains ont témoigné avoir été battus sur tout le corps et avoir des cigarettes éteintes sur le cou ou le dos. On sait que plusieurs personnes sont…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Yuval ABRAHAM