A propos de Rima Hassan à BFM face à Duhamel — Maxime VIVAS

Voir ici le duel Rami Hassan contre un des Duhamel.

HELAS, comme LFI a rompu tout contact avec moi (1) à cause de mes livres de 2020 et 2024 (qu’elle refuse de lire) sur les Ouïghours, Rami Hassan, juriste, a été sèche sur la question de la « juridiction internationale » quant aux Ouïghours. Or, et je le détaille en 50 pages dans mon livre de 2024, le Haut-commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a mené une enquête au Xinjiang en mai 2022 et, dans son rapport, il élude les accusations politico-journalistiques sur le génocide, les stérilisations, les camps de concentration, l’interdiction de parler la langue, de pratiquer la religion musulmane, etc.

Rima ne le savait pas, quelle tristesse !

Des juristes internationaux comme l’Américain William Schabas écouté à l’ONU sur les questions de torture et de génocide, ou le Turc Mehmet Sukru Guzel, juriste 3 fois nominé pour le Nobel de la paix, le Cabinet d’avocats qui conseille le Département d’Etat disent eux aussi, voire démontrent, qu’il n’y a pas de génocide.

Rima ne le savait pas, quelle tristesse !

J’enrage de voir LFI infoutue de citer la Haut-commissaire Michelle Bachelet (ONU) dont je rapporte dans mon livre les déclarations sur les Ouïghours.

Il est clair que LFI n’a pas un secteur politique au niveau pour l’international. Ils sont intoxiqués par la lecture du Monde et de Libération.

Si les 4 députés LFI présents en séance (les autres avaient piscine ?) pour la résolution présentée par le PS pour condamner le génocide, se sont abstenus, c’est sur pression (m’a-t-on dit) de JLM, homme d’Etat qui a une vision aiguisée et planétaire de la politique.

Tout autour, le vide.

Et voilà comment Duhamel a réussi à la mettre dans ses cordes : parce qu’elle ne connaît pas, parce que personne ne connaît à LFI, le rapport de l’ONU, l’appui de la quasi totalité des pays musulmans à la chine sur la question des Ouïghours.

J’ai plusieurs fois…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Maxime VIVAS