A69 : paysans, familles et monument historique, une succession de vies détruites par le tracé

Le jour se lève sur le Tarn, la lumière est froide et moelleuse dans l’automne qui s’installe enfin. C’est le chaos dans le jardin de Jean-Marc et Marine Buitrago à Saix. Les jeux, le mobilier de jardin et la cabane en bois des enfants de 8 et 10 ans ont été déménagés à la va-comme-je-te-pousse, et pour cause : le jeune couple a été averti la veille par Atosca qu’ils n’avaient que quelques heures pour faire place nette aux ouvriers qui viendraient poser un grillage de séparation au beau milieu de leur jardin, devant la maison.

Pendant deux ans et demi (le temps estimé des travaux de construction de l’A69 dans cette zone), une route de service goudronnée va permettre ici le passage des engins qui vont travailler sur le chantier, à 100 m de là environ. Il a fallu trois rendez-vous pour fixer un accord.

Atosca va louer cette portion, dédommager, en partie, la dépréciation de la maison désormais très proche de l’autoroute et la contrainte due au détour que devront faire ses habitants pour rentrer chez eux. En principe, un mur anti bruit sera construit.

Marine essaie de voir le bon côté des choses, ce qu’ils ont obtenu à force de négocier. Surtout, elle liste tous les travaux que le couple a fait dans la maison et le jardin, la proximité de l’école et de la zone verte.

« Tout recommencer ? Non. » Jean-Marc, lui, aurait préféré être exproprié. Il fait la moue en regardant le jardin dévasté. « Où tu vas faire mon terrain de foot papa et où on va mettre la balançoire ? » ont demandé les enfants… Une vie, c’est aussi un cadre de vie.

Le couple Buitrago

Jean-Marc et Marine Buitrago sur une souche d’arbre coupée par NGE/Atosca dans leur jardin pour les travaux A69

Perchée sur les hauteurs de Cuq-Toulza, l’ancienne métairie aux murs épais de Magalie et Fred Lalieu est faite pour résister aux vents forts. D’ici, on voit très bien la tranchée de 1,6 ha pratiquée au milieu du bois rebaptisé Sherwood2,…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: Valérie Lassus