Absence d'incident dans une centrale nucléaire chinoise : nos médias se déchaînent

Houille ! Elle se goure… Serait-elle amphigourique ? Sa gourde serait-elle vide ? Aurait-elle reçu un coup de gourdin, l’affaiblissant passagèrement ? Il serait peut-être judicieux de lui faire parvenir l’échelle Inès expliquée aux (là on met ce qu’on veut) ?

Il est notable qu’on ne parle guère du troisième accident nucléaire sur cette échelle, qui eut lieu (de mémoire) en 1957…. un peu au nord du Kazakhstan, au centre de recherche Maïa. Échelle SIX. Il est vrai que les journalistes même OXYDANTaux ne s’appesantissent pas sur les nombreux essais nucléaires de Nova Zembla, même le plus important qui avait dégagé une énergie (bridée à la moitié) de cinq cents mégatonnes environ. Ni sur leurs équivalents moins importants du Nevada. Rassurons-nous : ainsi, malgré les progrès en hygiène il y a encore des décès, le plus souvent en cancers divers. C’est beau (de loin) la science !

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Le grand soir