« Affaire Théo » : un contrôle matraque au poing

Les circonstances de la grave blessure infligée à Théodore Luhaka lors d’un contrôle de police en février 2017 sont examinées en ce moment même par la cour d’assises de Bobigny. Les audiences, qui ont repris ce lundi pour une seconde semaine, permettent de saisir précisément le moment des faits : à la base, un banal contrôle d’identité d’un groupe de jeunes par une brigade spécialisée dans les interventions de terrain.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Morgane Sabouret

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast