Afrique de l’Est : plus de 635.000 personnes touchées par les inondations dont 235.000 déplacées

Selon l’Agence de l’ONU pour les migrations (OIM), 637.000 personnes ont été touchées, dont 234.000 déplacées, selon un décompte effectué le 3 mai dernier par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Les pluies torrentielles ont déclenché une série d’événements catastrophiques, notamment des inondations, des coulées de boue et de graves dommages aux infrastructures vitales telles que les routes, les ponts et les barrages.

« Ces catastrophes ont non seulement coûté la vie à de nombreuses personnes, mais elles ont également aggravé les souffrances des populations touchées et augmenté le risque de maladies d’origine hydrique », prévient l’OIM.

Abris d’urgence et articles ménagers essentiels

« Les inondations dévastatrices et sans précédent ont révélé les dures réalités du changement climatique, faisant des victimes et déplaçant des communautés. Alors que ces personnes sont confrontées à la tâche ardue de la reconstruction, leur vulnérabilité ne fait que s’aggraver », a déclaré dans un communiqué, Rana Jaber, Directrice régionale pour l’Afrique de l’Est et la Corne de l’Afrique.

Sur le terrain, l’OIM a fourni des abris d’urgence, des couvertures, des ustensiles de cuisine, des lampes solaires, des kits de dignité et d’autres articles à plus de 5.000 personnes au Burundi. En Ethiopie, l’OIM a aidé plus de 70.000 personnes touchées par les inondations dans les régions de Somali et d’Oromia. 

Au Kenya, l’OIM et la Croix-Rouge du Kenya collaborent pour fournir des abris et des articles ménagers essentiels à près de 40.000 personnes dans l’est, le centre et l’ouest du Kenya – les régions les plus gravement touchées par les inondations. Dans la Somalie voisine, l’agence onusienne fournit à environ 240.000 personnes des abris, des kits d’hygiène et des soins médicaux essentiels.

Les…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR