Afrique du Sud : fresque géante sur un immeuble d’un quartier du Cap en solidarité avec la Palestine


La Nation Arc-en-Ciel a saisi la justice internationale contre Israël pour “génocide”


Bo-Kaap est un quartier populaire malais du Cap en Afrique du Sud. Derrière les façades colorées des bâtiments et les rues pittoresques qui font affluer les touristes, une histoire douloureuse. Au 17ème siècle, les colons néerlandais arrachent de leur terre des esclaves d’Afrique et d’Asie pour les convoyer vers les côtes Sud-Africaines pour les travaux forcés, notamment des Malaisiens.

L’Afrique du Sud, c’est aussi une histoire d’apartheid qui durera jusqu’en 1991, un régime de hiérarchie raciale subdivisé en quatre groupes afin de perpétuer et reproduire la domination blanche en Afrique du Sud et en Namibie : en haut de la pyramide, les descendants des colons européens, les Afrikaners qui jouissent de tous les droits et concentrent le pouvoir politique et économique dans les colonies. Ensuite, on trouve dans l’ordre, les autres groupes, asiatiques, métisses, et enfin, tout en bas de l’échelle, les personnes noires.

L’apartheid impose des zones séparées et déterminées par l’appartenance aux groupes raciaux.

Les lois racistes forcent les populations non-blanche à se déplacer et se regrouper ensemble. C’est un système de séparation raciale, spatiale, sociale et économique.

Pour les Sud-Africains, la Palestine est un miroir qui leur rappelle les traumatismes et les souffrances de l’apartheid, la ségrégation et de l’occupation coloniale. La filiation entre le régime Afrikaner et l’État sioniste d’extrême droite en Israël qui défend une idéologie suprémaciste en écrasant les populations considérées comme inférieure est limpide.

C’est ainsi que dans le bourg de Bo-Kaap, peuplé essentiellement par des ouvriers et artisans, des habitants et des artistes ont décidé de peindre une fresque géante en solidarité avec la Palestine, couvrant toute la façade d’un immeuble de plusieurs dizaines de mètres…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B