Après le “choc” avec Darmanin, Nadiya Lazzouni porte plainte

Invitée le 20 octobre dernier à poser une question au Ministre de l’intérieur sur la politique stigmatisante et discriminatoire qu’il mène à l’encontre des français et françaises de confession musulmane, notre consoeur et camarade Nadiya Lazzouni lui a posé une question plus globale refusant ainsi de rester enfermée dans cette thématique qui occulte la violence que Gérald Darmanin inflige à l’ensemble de la communauté nationale. Le ministre de l’intérieur n’y a non seulement pas répondu mais il l’a en plus menacée d’un procès en diffamation pour des propos qu’il a effectivement tenus face à Marine Le Pen.

Nadiya a du se défendre, seule, durant près de 12 minutes, contre l’offensive violente, mensongère, sexiste et islamophobe du ministre de l’intérieur, une rhétorique que la journaliste Widad Ketfi a pris le temps de décrypter dans une post composé de plusieurs slides devenu viral et sur lequel nous sommes revenus dans cette émission avec son autrice.
Depuis 3 semaines, Nadiya fait l’objet d’une vaste campagne raciste et de dénigrement, menacée, diffamée et insultée notamment par des personnes publiques et politiques tenus à une certaine exemplarité et à un respect scrupuleux des règles de droit qui régissent les individus, sans distinction.

Si les journalistes ne peuvent plus interpeller aujourd’hui nos gouvernants sur les politiques menées sans craindre d’être inquiétées, alors sommes-nous toujours en démocratie ?

Nadiya nous explique pourquoi elle a décidé de porter plainte, et contre qui… Widad Ketfi, quant à elle, décryptera le moment de télévision qu’il nous a été donné de voir, et mettra un stabilo bien jaune sur les marqueurs invariants du discours public 3 quand il s’agit de répondre aux femmes, et aux femmes appartenant de manière visible à certains groupes minoritaires. Un entretien d’actu mené par Théophile Kouamouo.

La suite est à lire sur: www.lemediatv.fr
Auteur: Le Média