Charline Vanhoenacker avec un micro de Radio France. Elle a annoncé ce dimanche 23 juin avec amertume : son émission Le Grand Dimanche Soir est terminée.

Après le licenciement de Guillaume Meurice, France Inter supprime le Grand dimanche soir


L’extrême droite a annoncé que si elle arrive au pouvoir, elle privatisera les médias publics pour les livrer intégralement aux milliardaires fascistes comme Bolloré. Le processus est déjà bien entamé : France 2 n’est plus peuplé que d’éditorialistes macronistes, France Info ne cesse de se droitiser, et sur France Inter la purge est en cours.


Charline Vanhoenacker l’a annoncé ce dimanche 23 juin avec amertume : son émission est terminée. «Cette fois, c’est vraiment la dernière», a indiqué la présentatrice du Grand Dimanche Soir. «Vous ne trouvez pas que c’est exceptionnel d’assister à un enterrement un dimanche soir ? J’adore l’humour noir. Profitez-en avant qu’il soit expulsé en charter». «On s’y attendait tous bien sûr. Depuis deux mois, on perd un chroniqueur par semaine». Quelques jours après le licenciement de Guillaume Meurice, la direction liquide l’émission.

France Inter élimine l’un de ses programmes les plus populaires. À la base, l’émission satirique était quotidienne et s’intitulait «Si tu écoute j’annule tout», plus tard renommée «Par Jupiter». Elle existait depuis 2014 et se moquait régulièrement des dirigeants à une heure de grande écoute. Elle avait atteint, en 2022, la meilleure audience de la station avec 1,3 million d’auditeurs en moyenne. Et devinez ce qu’a fait la direction ? Elle a tué l’émission. Réduite à un format rabougri, seulement le dimanche soir depuis l’année dernière. Puis amputée de ses meilleurs humoristes, notamment Guillaume Meurice, la star du programme. Et enfin, supprimée dans son entier ce dimanche.

Sibyle Veil, énarque et copine de promotion de Macron est à la tête de Radio France. C’est elle qui organise la purge. Qu’on ne parle plus jamais d’audimat : les directions des médias préfèrent des émissions réactionnaires avec peu d’audience que des émissions de gauche à succès.

Revenons à la dernière et sinistre…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B