Arrestation de Layan Nassar, étudiante palestinienne chrétienne qui parle librement — Walid TAMTAM

Cette répression systématique des voix étudiantes est évidente vu le nombre stupéfiant d’étudiants détenus à la seule Université de Birzeit, avec environ 74 étudiants détenus au cours de l’année universitaire 2019-2020.

Layan Nassar est une jeune fille de 23 ans, diplômée l’année dernière de l’Université de Birzeit. Elle est maintenant nutritionniste et s’est retrouvée derrière les barreaux dans le cadre d’une nouvelle détention arbitraire. Layan a été arrêtée à son domicile le 7 avril à 4 heures du matin par les forces d’occupation israéliennes, et ce n’était pas la première fois, puisqu’elle avait déjà été détenue le 7 juillet 2021, puis relâchée le 26 août 2021. Les forces d’occupation qui ont violemment pris d’assaut la maison de sa famille n’ont donné aucune explication ou indication sur les charges retenues contre elle, ni même indiqué à la famille où elle serait détenue en captivité. On pense qu’elle est détenue dans la prison de Damon, à l’intérieur d’Israël, où l’accès est refusé aux organisations d’aide internationale telles que le Comité international de la Croix-Rouge.

L’arrestation de Layan s’inscrit dans un contexte où les étudiants sont pris pour cible en raison de leur engagement, comme le montre la déclaration du groupe d’experts de l’ONU sur l’emprisonnement illégal et arbitraire d’étudiants tels que Layan Kayed, Ruba Assi et Elia Abu Hijleh. Cette répression systématique des voix étudiantes est évidente, vu le nombre ahurissant d’étudiants détenus à la seule université de Birzeit, au nombre de 74 au cours de l’année universitaire 2019-2020. De nombreux jeunes prisonniers enlevés ont signalé des conditions d’hygiène et une qualité de nourriture médiocres, se voyant refuser la literie et les articles d’hygiène pour les femmes, et d’autres encore.

La situation est encore aggravée par le recours à la détention administrative,…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Walid TAMTAM