Assistanat bien ordonné

M. Laurent Wauquiez appartient, comme on sait, au parti de M. Éric Ciotti, Les Républicains – qui s’est tant et tant droitisé, dans les dernières années, qu’on peut avoir des fois du mal à bien le différencier du Rassemblement national. M. Laurent Wauquiez serait même, pour ce que l’on en sait, le candidat putatif dudit parti pour la prochaine élection présidentielle, qui aura lieu en 2027.

C’est beaucoup, mais ce n’est pas tout, puisque M. Laurent Wauquiez est aussi le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, où il se plaît à donner de grands coups de sabre dans les subventions régionales allouées aux institutions culturelles qui n’ont pas l’heur de lui plaire (car il les juge par trop « wokistes »), mais où il a tout de même épargné, comme le relevait l’autre semaine Le Canard enchaîné, le Festival de musique de La Chaise-Dieu – qui se trouve être géré, selon l’hebdomadaire satirique, par une association où siège, amusante coïncidence, son épouse Charlotte Wauquiez.


Sur le même sujet : Satisfaire M. Wauquiez

Puis enfin, et surtout, et parmi beaucoup d’autres qualités encore : M. Laurent Wauquiez fut l’auteur, en 2011, d’une virulente fustigation publique de ce qu’il appelle, sous le sceau de cette instinctive élégance verbale et morale à quoi se reconnaît immanquablement le politicien de grand goût, le « cancer » de « l’assistanat » – vocable qui a ceci de particulier qu’il n’est pas seulement terrible pour les bénéficiaires des minima sociaux (et autres allocations de survie), implicitement soupçonné·es de se complaire dans la pauvreté, mais l’est tout autant pour les victimes du cancer, dont il suggère qu’elles auraient fait le choix de la maladie, et pour leurs…

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: Sébastien Fontenelle