Au-delà de la « drogue du violeur » : les pratiques mafieuses du sénateur Guerriau

Aujourd’hui, dans notre rubrique côté confrère, Cemil Sanli reçoit le journaliste Antton Rouget. Dans les colonnes de Mediapart, il co-signe avec Ellen Salvi une enquête intitulé : “L’affaire du sénateur Guerriau menace tout un « système » local”.

Joël Guerriau était un inconnu du grand public avant avoir été mis en examen le 17 novembre dernier. Il était alors soupçonné d’avoir drogué la députée MoDem Sandrine Josso dans le but de la violer. Une affaire qui avait alors eu un fort retentissement médiatique.

Les deux journalistes de Mediapart révèlent que le sénateur centriste de Loire-Atlantique était bien connu à l’échelle locale, où son fonctionnement avait déjà soulevé de nombreuses questions… sans qu’aucune alerte n’avait jusqu’alors été prise au sérieux.

On apprend alors dans le colonnes du média en ligne, que l’élu règne en baron sur ses terres depuis des années, avec des pratiques manquant régulièrement de probité. Travail en famille dans les cercles du pouvoir, mélange des genres sur le terrain professionnel, arrangements politiques, etc. L’affaire Joël Guerriau, au-delà de « la drogue du violeur ».

La suite est à lire sur: www.lemediatv.fr
Auteur: Le Média