Boxe: nouvelle désillusion pour Yoka, battu pour la troisième fois

Tony Yoka n’y arrive décidément pas. Après deux premières désillusions chez les professionnels, le champion olympique 2016 s’est incliné pour la troisième fois consécutive contre un adversaire a priori abordable, le Belge Ryad Merhy, samedi à Roland-Garros.

Ce nouveau revers marque un coup d’arrêt, peut-être définitif, dans la carrière chez les professionnels du boxeur français, qui ne parvient pas à élever son niveau dans la difficulté.

Dépassé dans tous les secteurs, Yoka s’est incliné aux points (2 juges à 1, 96-94, 94-96, 96-94) et compte désormais 11 victoires pour trois défaites chez les professionnels.

De quoi songer à une retraite, après de telles déconvenues ? « Ce n’est pas la question à se poser maintenant », a-t-il éludé.

Tony Yoka espérait se relancer après deux premiers revers consécutifs, qui étaient venus mettre un frein à ses rêves de « conquête » de la boxe mondiale.

En mars, il avait chuté aux points face au Français Carlos Takam, dépassé par la puissance du vétéran de 42 ans.

Et en mai 2022, il avait connu son premier revers chez les professionnels, battu dans les grandes largeurs par le Congolais Martin Bakole, lui aussi vainqueur aux points.

Cette fois-ci, l’adversaire choisi semblait à sa portée.

Venu sans complexe avec une belle colonie de supporters, le Belge s’est montré offensif, profitant de la moindre ouverture pour faire mal.

Beaucoup plus petit que Yoka (2,01 m contre 1,81 m), Mehry s’est engouffré dans chaque interstice laissé par la garde perméable du champion olympique de Rio.

Sans solutions

Le Parisien a subi plusieurs enchaînements dévastateurs, notamment dans la troisième et la quatrième reprise, bien portés par le Bruxellois aux énormes bras.

« J’ai senti qu’il doutait, qu’il était un peu mal, et au fur et a msesure j’ai pris confiance sur…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: