Brochure du collectif Silure pour le 1er mai

Brochure annuelle du collectif Silure

Genève, 1er mai 2024

Editorial

« J’vais sauver les miens avant les vôtres, gros, sinon, c’est pas la peine. Mais sauver les siens avant les autres, gros, c’est l’programme des Le Pen »
Vald, Journal perso II, 2019

« Peut-être n’était-ce la faute de personne, peut-être était-ce la faute de tout le monde. Il ne s’agissait pas tant de se demander où était la faute et où se situait l’origine de tout le mal que d’affronter les conséquences de celui-ci : il se trouvait qu’un être, depuis sa toute première jeunesse, avait été méthodiquement démoli, et que le produit de cette démolition se retrouvait maintenant chez le psychothérapeute, les fesses calées dans un fauteuil, attendant de voir ce qui allait se passer. Et cet être démoli, c’était moi. »
Fritz Zorn, Mars

La réussite du capitalisme global tient à son orgueil démesuré. Les catastrophes naturelles se répètent, mais on nous indique qu’il s’agit d’un pur hasard, une conséquence fortuite qui n’implique pas de changement substantiel à part l’installation de deux trois climatiseurs. De plus, ces incidents n’auraient rien à voir avec le mode de production actuel. Le capitalisme fossile est foncièrement innocent des critiques injustes qui lui sont faites, et quand le moment deviendra critique, il utilisera même son homologue vert pour subsister indéfiniment.
Quant à la misère mondiale, elle n’est plus un sujet. En Suisse, la Banque nationale estime que l’inflation a été « vaincue », et plus personne ne fait la queue pour recevoir des colis alimentaires à la patinoire des Vernets comme en 2020. Ça doit être parce que le problème a été « résolu », non ? Quant aux personnes qui traversent la Méditerranée pour chercher du travail en Europe, ils doivent être traités avec sévérité car on ne veut pas d’ « appel d’air », notre fortune nationale a été bâtie de la plus…

La suite est à lire sur: renverse.co
Auteur: