Bygmalion : Sarkozy, 1er bénéficiaire, mais à l'insu de son plein gré

Un an de prison avec sursis requis contre Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bygmalion lors de son procès en appel

Depuis le 8 novembre dernier, se tient le procès en appel de Nicolas Sarkozy dans l’affaire dite Bygmalion. Cette affaire concerne des malversations financières dans les comptes de la campagne de 2012. En première instance en 2021, l’ancien président avait écopé d’une peine d’un an de prison ferme et 3 750 € d’amende. Lors de ce second procès, l’avocat général a requis un an de prison avec sursis estimant qu’il n’avait pu être établi que Nicolas Sarkozy qu’il avait ordonné les fraudes, mais qu’il en était, en tant que candidat, le seul bénéficiaire. Le verdict du tribunal devrait être connu en début de semaine prochaine. Retour sur l’un des feuilletons judiciaires qui suit l’ancien locataire de l’Élysée depuis 2014.

Journaliste : Florence Gaillard
Montage : Benjamin Cesari
Son : Baptiste Veilhan
Graphisme : Morgane Sabouret
Directeur des programmes : Mathias Enthoven
Rédaction en chef : Soumaya Benaïssa
Directeur de la rédaction : Denis Robert

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Morgane Sabouret

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast