Casino

Casino : une grève pour Noël, face au projet de cession de 300 magasins à Intermarché et Auchan

L’intersyndicale Casino, mobilisée contre la vente à la découpe des supermarchés et hypermarchés du groupe, appelle à une journée de grève vendredi 22 décembre dans les entrepôts logistiques. Puis, à une seconde journée de grève samedi 23 décembre, la veille du réveillon, mais cette fois dans les magasins.

Jean Pastor, porte-parole de l’intersyndicale et délégué CGT, l’avait promis auprès de Rapports de Force : les rassemblements organisés jusqu’ici, notamment devant le siège du groupe à Saint-Étienne le 5 puis le 17 décembre, étaient des « actions sympathiques, qui ne coûtent pas cher à Casino… Mais on envisage d’autres formes d’actions derrière ». Cet appel au débrayage intervient juste avant la réunion entre la direction et l’intersyndicale, prévue ce mardi 19 décembre à 15h30. Lors de cette réunion, la direction devait présenter aux représentants syndicaux les différentes offres des repreneurs reçues jusqu’ici.

Sauf qu’une annonce est venue court-circuiter ce déroulé. Ce lundi en effet, Les Échos ont révélé que des négociations exclusives étaient enclenchées pour le rachat avec le consortium formé par Intermarché et Auchan (Groupement Les Mousquetaires et Auchan Retail). Le groupe Casino vient de confirmer officiellement l’information : l’entrée en négociations exclusives ce jour vise la cession « de la quasi-totalité du périmètre des hypermarchés et supermarchés du groupe Casino », à savoir : « 313 magasins ».

Et de préciser dans son communiqué : « l’ensemble des salariés des magasins transférés seraient repris par le Groupement Les Mousquetaires et Auchan Retail ». Sauf que les syndicats alertent sur la perte des accords d’entreprise ou de groupe, obtenus jusqu’ici par les négociations et les luttes des salariés. Et ce, alors que ces derniers  « sont déjà des smicards, sur lesquels la moindre baisse des quelques avantages obtenus aura des impacts…

La suite est à lire sur: rapportsdeforce.fr
Auteur: Maïa Courtois