Chez les macronistes : pose avec des nazis et «like» de message raciste


Ce dimanche 12 mai, super-combo du gouvernement du «barrage à l’extrême droite» :


Des néo-nazis qui manifestaient à Paris samedi 11 mai en toute impunité ont diffusé une photo d’eux avec la tête de liste Macroniste aux Européennes Valérie Hayer, accompagné du message «une des nôtres».

Suite à la publication de cette photo compromettante, la candidate a expliqué avoir été «piégée». Sauf … que ces néo-nazis portent littéralement des Tee-shirts avec la mention en gros et en gras «White race» (race blanche), des symboles SS ou encore le nom d’un groupe fasciste. Soit la tête de liste macroniste est profondément débile, soit elle nous prend pour des cons.

Quand une politicienne est incapable de reconnaître quatre nazis devant elle, avec des signes distinctifs sans ambiguïté, le jour où une manifestation néo-nazie à lieu à Paris, il faut arrêter la politique.

Par ailleurs, ce sont les mêmes macronistes qui ont accusé les étudiant.e.s pour la Palestine de glorifier un «massacre antisémite» après avoir peint leurs mains en rouge pour dénoncer le génocide en cours à Gaza. Selon les macronistes, tout le monde est censé être informé d’une symbolique absolument inconnue avec une référence occulte que seuls les sionistes fanatiques connaissent, mais eux mêmes ne sont pas capables de reconnaître des symboles et slogans nazis.

La Présidente de l’Assemblée Nationale, Yaël Braun-Pivet, a “liké” un tweet de la militante d’extrême-droite Élisabeth Lévy, qui appelle à voter pour Israël à l’Eurovision.

Levy, qui est chroniqueuse sur Cnews et coutumière des propos racistes, a justifié cet appel pour «clouer le bec des islamo-insoumis». Voilà les propos qui plaisent à l’une des politiciennes les plus puissantes du pays.

Yaël Braun-Pivet est une grande amie de Sébastien Chenu, le chef du groupe d’extrême droite et vice-président de l’Assemblée, à qui elle «claque la bise» et…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: Phonax