Chronique du système policier français : tué à coup de taser, 78 millions pour des grenades, permis de tuer, amalgame terrorisme et luttes sociales, journalistes verbalisés, fichage de masse, censures…

Pire encore que les flics sont ceux qui les dirigent : préfets, directeurs, ministres, présidents de la république…
Les pires responsables des violences d’Etat planifiées sont les donneurs d’ordre, la chaîne hiérarchique, les institutions anti-démocratiques en place, les possédants…, tous alliés pour maintenir la tyrannie et empêcher tout changement positif en se drapant des oripeaux d’une oligarchie criminelle frauduleusement renommée « démocratie » et « république ».

Si tout le monde participe, de gré ou de force, au fonctionnement de la Mégamachine et à sa perpétuation, certain.e.s essaient d’en sortir et de la démanteler, tandis que la plupart subissent et sont résigné.e.s, et que d’autres ont un rôle important dans son maintien, les keufs sont de ceux là.
La répression policière (le maintien de l’Ordre) a une fonction essentielle de protection des institutions politiques tyranniques et du système économique totalitaire qui ravagent le monde (on pourrait aussi citer les médias dominants, l’institution scolaire, les lobbys industriels…).
La responsabilité des flics dans le statu quo et le désastre est donc bien plus grande que celle des salariés qui courbent l’échine.

Protéger les institutions politiques tyranniques et le système économique totalitaire qui ravagent le monde, maintenir la soumission, terroriser les peuples pour servir les possédants et les oligarchies

Si le système policier est assurément une belle saloperie, individuellement les flics sont très loin d’être innocents ou juste victimes d’incompréhension, d’un travail difficile ou de leur hiérarchie retors. Un bon flic devrait avoir pleinement conscience de son rôle d’instrument au service prioritaire de la Mégamachine, et donc démissionner illico.
D’autant qu’il est impossible de changer de telles institutions, une telle mégamachine, de l’intérieur. Ce sont les fondements et modèles qui sont foireux,…

La suite est à lire sur: ricochets.cc
Auteur: