Cisjordanie : « Des soldats sont arrivés, ont attaqué nos maisons et ont tiré au hasard »


« Le dimanche 15, un groupe de colons a attaqué la population de Fatih Sidro, emmenant leurs moutons dans les champs de Fareed Al-Hamamda et détruisant des dizaines d’oliviers et d’amandiers. Dans l’après-midi, les colons ont démoli la maison d’Abu Hani Al-Hamamda, près du village d’Al-Mufaqarah, détruisant et coupant les puits, les réservoirs et les arbres entourant sa maison. »

« Ils ont battu les jeunes hommes et les ont rassemblés en un endroit du village. Ensuite, ils ont pris tous les téléphones et ont commencé à tous les examiner. Ils ont confisqué certains téléphones de certains jeunes hommes et ont continué ainsi dans tout le village. »

« Des soldats sont arrivés, ont attaqué nos maisons et ont tiré au hasard à balles réelles. Des grenades assourdissantes ont été lancées à nos pieds et des gaz lacrymogènes ont été lancés sur les femmes et les enfants. Nous sommes entrés dans nos maisons pour nous cacher des gaz étouffants, mais ils nous ont pourchassés afin d’arrêter les hommes. L’un des soldats a frappé mon mari dans le dos, puis il a été ligoté, les yeux bandés et d’autres soldats lui ont donné des coups de pied. Ils l’ont également fait à deux autres frères de mon mari. » (A, 57 ans et I, 30 ans). 

Des soldats sont arrivés, ont attaqué nos maisons et ont tiré au hasard à balles réelles.

« Les colons ont également pris le cartable du fils avec tous ses livres et cahiers. Ils ont aspergé son téléphone portable avec de l’acide, détruit tous les restes de nourriture (une partie, celle que nous leur avions apportée lors de nos précédentes visites), cassé les ustensiles de cuisine, la cuisinière à gaz, les placards, tout ce qui pouvait être cassé. Cela s’est produit samedi. Le dimanche, Eyal leur apporta plusieurs choses qu’ils avaient…

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: Collectif