Comment la police a utilisé son “permis de tuer” sur Luis Bico

Flagrant Déni décrypte l’homicide policier de Luis Bico, l’une des premières victimes du « permis de tuer » offert à la police. La plus haute juridiction française doit juger l’affaire ce 4 avril. Une centaine de personnes sont mortes depuis.

La suite est à lire sur: rebellyon.info
Auteur: