Comment le semencier Limagrain a rendu dépendants les agriculteurs du Puy-de-Dôme

Limagne (Puy-de-Dôme), reportage

Quand nous posons nos valises dans un petit gîte de Bergonne, à une quarantaine de kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, notre hôte n’est guère surpris d’apprendre que nous enquêtons sur Limagrain. « L’ancien président de Limagrain habite juste à côté et c’est sa femme qui est maire de la commune ! » dit-il. Le boulanger du coin, le lendemain matin, arbore un tee-shirt Limagrain. Autour de lui, des sacs de farine siglés du logo de l’entreprise et, sur les murs de sa boutique, des affiches vantant les mérites du fleuron économique local, quatrième semencier mondial.

Plus loin, un gigantesque silo domine l’autoroute et exhibe les couleurs de la marque, notamment propriétaire de Jacquet, Brossard et Gamm Vert. Quelques minutes de voiture et nous empruntons la rue de Limagrain, à Chappes. Quand nous nous arrêtons pour la prendre en photo, un pick-up noir, à l’américaine, fait aussitôt demi-tour pour venir à notre rencontre. Un jeune homme nous intime vertement l’ordre de circuler. « Pourquoi vous prenez des photos ? C’est privé ici. »

Nous sommes pourtant bien dans l’espace public, mais le ton est donné : Limagrain est partout, mais on ne se mêle pas de ses affaires. D’autant plus que certains commencent à contester ses plans pour la région, en l’occurrence les deux projets de mégabassines visés par les manifestations des Soulèvements de la Terre prévues le week-end du 11 mai.

Limagrain a démarré dans les années 1960 comme une simple coopérative. Depuis, elle est devenue une puissante multinationale. Implantée dans une cinquantaine de pays, elle compte plus de 9 000 collaborateurs permanents. L’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros en 2023.

1 300 agriculteurs adhérents dans le Puy-de-Dôme

Si elle s’est développée à l’international, où elle réalise désormais 71 % de son chiffre d’affaires, elle a conservé…

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: Antoine Boureau, Fabien Benoit