Comment l’UE et l’ONU coopèrent

Le Secrétaire général des Nations Unies a reconnu l’Union européenne (UE) comme un « pilier du multilatéralisme et comme l’initiative de consolidation de la paix la plus réussie qui ait été mise en place depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ».

« Nos institutions transcendent toutes les deux les frontières et les intérêts nationaux », a rappelé pour sa part Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission de l’UE, le 13 juillet 2023, lorsqu’elle a reçu à Bruxelles le chef de l’ONU, dans le cadre d’un dialogue annuel de haut niveau engagé en 2022. « Le monde a plus que jamais besoin de l’ONU », a-t-elle poursuivi.

Le multilatéralisme à cœur

Nombreux, les domaines de coopération entre l’UE et l’ONU vont du maintien de la paix au financement du développement, en passant par l’action humanitaire, les avancées vers les Objectifs de développement durable (ODD) et le climat. En 2022, l’UE et l’ONU ont ainsi travaillé ensemble dans plus de 170 pays dans des domaines variés, parmi lesquels l’accès aux services de base, la lutte contre la crise alimentaire et la pandémie de Covid-19.

Lors de la présentation d’une évaluation sur la coopération UE-ONU en matière d’action extérieure sur la période 2014-2020, le 4 décembre 2023, Camilla Brückner, directrice du bureau du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à Bruxelles et représentante du système de l’ONU auprès de l’UE, a souligné l’importance des valeurs partagées de défense du multilatéralisme :

« Les crises imbriquées dont nous sommes les témoins aujourd’hui montrent clairement qu’il faut continuer à renforcer un multilatéralisme fondé sur le droit. Sans un multilatéralisme efficace, qui inclut un partenariat fort entre l’UE et l’ONU, l’humanité ne peut pas résoudre les enjeux actuels, qu’il s’agisse du changement climatique, de la pauvreté, de la faim ou des inéqualités…

La suite est à lire sur: unric.org
Auteur: benelux