Conflit au Proche Orient : série d’actes racistes anti-arabes

À Chicago

La victime, un petit garçon, s’appelait Wadea Al-Fayoumé et était âgé de 6 ans seulement. Lui et sa mère, d’origine palestinienne ont été sauvagement attaqués par le propriétaire qui leur louait un appartement le 15 octobre. Cet homme de 71 ans avait d’abord tenté d’étouffer la mère en criant «Vous, les musulmans, vous devez mourir». Équipé d’un couteau militaire, il a poignardé à 12 reprises cette femme, qui a survécu, avant d’assassiner le petit garçon de 26 coups de couteau. Une lame de 15 centimètres a été retirée du ventre de l’enfant. «Les détectives ont pu déterminer que les deux victimes de cette attaque brutale ont été ciblées par le suspect parce qu’elles sont musulmanes et en raison du conflit en cours au Moyen-Orient», a précisé la police. À plusieurs milliers de kilomètres des bombes larguées sur Gaza, la sauvagerie déchaînée contre les palestiniens a tué un autre enfant. L’oncle paternel du garçon, immigré palestinien, a déclaré : «Nous ne sommes pas des animaux, nous sommes des êtres humains», en référence aux récents propos des responsables Israéliens.

Au Cannet, sur la côte d’Azur, en France

C’est en pleine rue qu’un sexagénaire d’origine maghrébine a été attaqué, samedi 14 octobre 2023. Ses deux agresseurs, dont l’un portait une kippa, ont hurlé «Sale arabe, je vais te découper en morceau et t’envoyer à Jérusalem !». La victime a reçu des coups de poing et de marteau. Sa vie n’est pas en danger. Un des deux attaquants a été arrêté, l’autre a pris la fuite. L’avocat de la victime explique que cette agression a eu lieu en plein jour, sous les yeux de plusieurs témoins. Les médias français sont très discrets sur cette affaire et la police a déclaré à BFM que les faits seraient «un différend d’ordre privé», occultant totalement la dimension raciste des faits, pourtant évidente, et avant même d’avoir sérieusement…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B