Dans la campagne anglaise, Médecins du Monde au chevet de demandeurs d'asile "désespérés"

L’équipe de Médecins du Monde s’est installée à l’extérieur de la clôture en fil barbelé d’une ancienne base militaire, isolée dans la campagne anglaise. Elle vient soigner des demandeurs d’asile « désespérés », des centaines d’hommes logés dans cet endroit controversé.

La base désaffectée de la Royal Air Force, située dans l’est de l’Angleterre, peut héberger jusqu’à 1.700 migrants, selon le ministère de l’Intérieur. Les premiers sont arrivés en juillet et ils seraient environ 700 actuellement, des hommes de plus de 18 ans, à vivre dans ce centre.

« C’est clairement inadapté surtout pour des gens aussi vulnérables », critique Simon Tyler, directeur de Médecins du Monde pour le Royaume-Uni.

Les hommes viennent pour la plupart d’Afghanistan, de Syrie, d’Irak, d’Erythrée. La traversée de la Manche a été la dernière étape de leur long voyage. Ils sont logés sur la base de Wethersfield en attendant que leur demande d’asile soit traitée.

L’entrée sur le site est strictement surveillée. « Cela ressemble à un centre de détention », dit Simon Tyler. « Ils peuvent sortir mais n’ont nulle part où aller ». La base est à plusieurs kilomètres du petit village de Wethersfield, et la première ville est à près d’une demi-heure en voiture.

Il y a encore quelques mois, ces demandeurs d’asile auraient été hébergés dans des hôtels, dans des villes aux quatre coins du pays, mais selon le gouvernement, le coût était trop élevé.

D’autres hommes sont logés sur une barge à quai, dans le sud de l’Angleterre, elle aussi très controversée, et sur une autre base militaire.

Le gouvernement conservateur britannique ne cesse de durcir sa politique contre l’immigration illégale, voulant dissuader les migrants de venir. L’an dernier, 30.000 ont…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: