Débat « Pour un cessez-le-feu à Gaza » en présence de Denis Sieffert (Le Mans)

Présentation du débat par les membres de sa co-organisation (FSU, CGT, LDH, AFPS) :

Le conflit israélo-palestinien fait rage depuis 70 ans. Il croise enjeux de décolonisation, enjeux religieux, enjeux économiques, enjeux politiques, avec des répercussions internationales lourdes.Le 7 octobre, son horreur et la volonté explicite de terroriser assumée par le Hamas, ont fait basculer la situation dans une guerre majeure, dissymétrique.


Sur le même sujet : « Il y a une volonté d’effacement du peuple palestinien »

La succession d’aggravations meurtrières, criminelles tuant, blessant, mutilant des dizaines de milliers de civils, confirme chaque jour la dimension génocidaire, y compris sur le plan juridique.Le gouvernement Israëlien d’extrême droite, qui se dit dans une volonté d’éradication du Hamas, semble en fait poursuivre de façon décuplée son intention colonisatrice. Gaza est ravagée, et la situation humanitaire est insoutenable. La Cisjordanie est aussi le théâtre de violences et meurtres. Après avoir pilonné le nord, poussant les populations de Gaza vers le sud, Netanyaou continue sa folle entrepriseguerrière précisément sur ce sud où une population considérable s’est réfugiée et est captive, prise entre mer et frontière égyptienne.

Le 7 mai l’armée Israélienne est entrée dans Rafah.La veille, le 6 mai dernier, lors d’une conférence débat le docteur Khalid Benboutrif, de retour de Rafah, a partagé des images faites par ses soins, prouvant l’horreur qui touche un nombre considérable de civils (enfants, personnes âgées, femmes, hommes). Ses images prouvent aussi de nombreux tirs ciblés sur des enfants.

Ces crimes de guerre sont perpétrés avec l’assentiment des États-Unis et de l’Europe qui fournissent les armes.

C’est tout le…

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: