Décès de Jacques Delors et Wolfgang Schaüble : deux piliers de l'euro-atlantisme austéritaire frappant nos peuples — Fadi KASSEM

La coïncidence a voulu que décèdent coup sur coup deux anciens ministres des Finances à l’origine de l’euro-austérité : l’Allemand Wolfgang Schäuble mardi 26 décembre 2023, et le Français Jacques Delors mercredi 27 décembre 2023. Si l’on met de côté l’émotion que suscite leur décès pour leurs proches, force est de constater que le bilan politique et économique de l’action de ces deux hommes est désastreux pour les travailleurs de toute l’Europe, et notamment en France.

En effet, Schaüble, conservateur ayant servi Helmut Kohl puis Angela Merkel à qui la Macronie vient de rendre un hommage hallucinant en le présentant comme « un ami de la France », aura été le promoteur majeur de l’austérité européenne ayant massacré la Grèce dans les années 2010. Farouche partisan des coupes budgétaires drastiques, il a transformé ce dernier pays en havre de misère, faisant dire fort justement à l’ancien ministre grec de l’Economie Yanis Varoufakis : « L’Histoire le jugera durement mais pas plus durement que ceux qui furent victimes de ses politiques et projets désastreux. » Des projets qui passaient par la mise à mort de la démocratie pour celui qui, en 2015, appuyant le nouveau ministre « français » de l’Economie – un certain… Emmanuel Macron –, déclarait : « La France serait contente que quelqu’un force le Parlement, mais c’est difficile, c’est la démocratie. » Le vœu de Schäuble s’est exaucé puisque le despote Macron est le fanatique applicateur des desiderata du MEDEF et de l’Axe Union européenne (UE)-OTAN, de la « loi Travail » (ou plutôt, loi Chômage et Misère) de 2016 à la destruction des retraites et à la « loi Immigration » (ou plutôt, loi anti-immigrés non issus de l’UE), en recourant autant que nécessaire à l’article 49-3 ou en basculant totalement dans l’alliance consanguine avec l’extrême droite fascisante.

L’Histoire jugera tout autant…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Fadi KASSEM