Découverte d’un « Pompéi » marin datant de 515 millions d’années au Maroc

Les volcans situés à la frontière des plaques tectoniques sont connus pour leurs éruptions explosives et de grande ampleur, pouvant générer plusieurs dizaines de km3 de matière. Ces éruptions peuvent piéger quasi instantanément la vie présente, conservant ainsi sous leurs cendres les témoignages de civilisations entières, comme à Pompéi, ensevelie sous les cendres du Vésuve.

Une équipe internationale de chercheurs, que j’ai coordonnée, vient de publier un article présenté en couverture de la revue américaine de référence Science, décrivant la découverte de deux nouvelles espèces de trilobites. Ce sont les fossiles de trilobites les mieux conservés jamais découverts.

Ils présentent des détails anatomiques inédits malgré les millions de trilobites recueillis et étudiés au cours des deux derniers siècles. Ces arthropodes fossiles retrouvés pétrifiés dans leur dernière posture sont les représentants d’un écosystème vieux de 515 Millions d’années (Ma), un «Pompéi» marin, découvert dans des niveaux de cendres volcaniques, à Aït Youb, dans la région du Souss-Massa au Maroc. Ce travail est couronné par la couverture du magazine Science.

Avec plus de 22 000 espèces découvertes, les trilobites représentent sans doute les invertébrés fossiles les plus connus. Alors que leur exosquelette en calcite leur confère un fort potentiel de fossilisation (ce qui explique leur nombre important), leurs appendices non minéralisés et leurs organes internes ne sont connus qu’à travers un nombre limité de spécimens. Les trilobites sont éteints depuis la fin du Paléozoïque (-539 à -252 millions d’années). Ce sont des arthropodes dont la taille varie d’un à quelques centimètres. Ils vivaient exclusivement dans le milieu marin. Ceux que nous avons découverts mesurent environ 2 centimètres. Aujourd’hui leurs plus proches «descendances» morphologiquement sont les limules. Ce sont également des arthropodes marins,…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Abderrazak El Albani, Professeur à l’Université de Poitiers, Université de Poitiers