Déferlante d'actions contre Lafarge et le béton

Le rendez-vous lancé il y a quelques semaines par des dizaines d’organisations et luttes locales a donné lieu à une déferlante inédite d’actions (plus de 40) contre Lafarge et le monde du béton, en France, Suisse et Belgique.

Avant toute chose, un petit palmarès non exhaustif :

Retour sur 4 jours de de tourbillon (et plus de 40 actions) contre le béton

Au Forez, à Strasbourg, Belfort, au Teil, à Paris ou en Anjou, ce sont des foules de tous âges qui se rassemblées face aux grilles, les ont bloqué par de grosses caillasses, des constructions de murs en terre-paille, ou sont montées pimper les silos. À Lyon, pendant la fête des lumières, un « Lafarge + Daesh = coeur » a, entre autres, illuminé les ponts.

Samedi, la lutte contre l’A69 a réussi à mobiliser de nouveau quasi 2000 personnes, à s’introduire sur le site d’une future usine à bitume qui sera utilisée pour le chantier de l’autoroute et à le désarmer avant d’annoncer la naissance d’un collectif paysan contre les centrales à bitume !

Pendant ce temps, des dizaines d’autres, avec des masques d’animaux, ont ravalé la façade d’un site Lafarge en plein Paris et l’ont occupé en dansant pour un goûter d’anniversaire au 1 an du désarmement de la cimenterie de Bouc Bel Air, un des 50 sites les plus polluants du pays. A Genève, une grosse équipe s’est rendu chez Holcim et à aveuglé de rose les camions et bureaux en signant « Bye Bye ».

À Marseille, une bande organisée en bouée est même retourné pour cet anniversaire se baigner dans les carrières du site de Bouc Bel Air et dénoncer la manière dont il accapare l’eau.

La suite est à lire sur: dijoncter.info
Auteur: