Des aurores boréales spectaculaires après une tempête solaire "extrême"

De la Tasmanie à la France, des photos d’aurores boréales spéctaculaires ont fleuri sur les réseaux sociaux samedi, conséquences d’une tempête solaire « extrême », la première de ce niveau depuis 2003, qui a commencé à frapper la Terre la veille et devrait se poursuivre la nuit suivante, faisant aussi craindre des perturbations sur les réseaux électriques et de communications.

« Les mots me manquent pour décrire ce spectacle fabuleux dans le ciel cette nuit (…) Des aurores boréales de toutes les couleurs et visibles à l’œil nu dansaient dans le ciel face au Mont Saint-Michel suite à une tempête géomagnétique extrêmement forte! », écrit sur Facebook le photographe français Mathieu Rivrin.

« J’ai la sensation de vivre une nuit historique en France (…) C’était vraiment chargé de particules solaires et d’émotions », souligne Eric Lagadec, astrophysicien à l’Observatoire de Côte d’Azur, sur le réseau social X. Et « puisqu’on me le demande: oui, il y a des chances d’aurores cette nuit encore. Trouvez de bons spots, loin des lumières, avec une vue dégagée vers le nord! », conseille ce spécialiste de poussières d’étoiles.

En Angleterre, Iain Mansfield, un conseiller politique vivant à Hertford, dit à l’AFP qu’il a « réveillé les enfants pour regarder les aurores boréales dans le jardin! ».

Des conditions liées à une tempête géomagnétique de niveau 5, soit le niveau maximum sur l’échelle utilisée, ont été observées vendredi soir, a annoncé l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA).

« Les GPS, réseaux électriques, vaisseaux spatiaux, la navigation des satellites et d’autres technologies peuvent être affectés », a ajouté l’agence.

Cette tempête est provoquée par l’arrivée sur Terre d’une série d’éjections de masse coronale en provenance du Soleil.

Tout le week-end

Il s’agit « d’explosions de particules…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: