Des centaines de kayaks ont bloqué le plus gros port de charbon du monde pendant 30h en Australie

Réunis dès le vendredi après-midi, les participants à ce blocage atypique ont aussi bien reçu des cours sur les stratégies de désobéissance civile que sur la façon de naviguer en kayak. Parmi eux : des citoyens de tout âge, des peuples autochtones, des élus politiques et même certains employés du secteur du charbon.

Grant Howard, un mineur de charbon venu de Mackay, dans le Queensland, pour participer à la manifestation, veut être un modèle pour les autres mineurs qui souhaitent s’engager en faveur du climat. « Je vois le besoin de changement et je veux en faire partie », a-t-il dit à The Guardian.

Blocage kayaks port de Newcastle

Les activistes se sont relayés pendant 30h, y compris la nuit, pour tenir le blocage.

Le port de Newcastle, visé par le blocage, s’est engagé l’an dernier à être entièrement alimenté par des énergies renouvelables d’ici 2040. Il exporte en moyenne 165 millions de tonnes de charbon par an.

Le gouvernement d’Albany, la région d’Australie où il se trouve, s’est lui aussi déclaré en faveur des énergies renouvelables en promettant plus d’investissement dans le domaine. Mais depuis mai, le gouvernement a approuvé quatre nouvelles mines de charbon ou agrandissements.

« Nous devons traiter cela comme une crise. Nous devons traiter cela comme une urgence. Si nous manquons de fonds, il y a une industrie qui est à l’origine du problème, qui continue à en profiter, et nous pensons qu’il est de sa responsabilité de payer sa juste part » ont expliqué les organisateurs de l’événement, des membres de Rising Tide

Leur demande : que le gouvernement taxer les bénéfices d’exportation de combustibles fossiles à hauteur de 75 % et stoppe les projets d’ouverture ou d’agrandissement des mines. Le blocage a empêché huit bateaux de quitter le port de Newcastle, soit 500 000 tonnes de charbon transportées.

Tax coal profits, fund new jobsTax coal profits, fund new jobs

La banderole des activistes réclament de taxer les profits des majors énergétiques pour financer la…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: La Relève et La Peste