Des dizaines de morts dans des raids israéliens à Gaza, violents combats à Khan Younès

Des dizaines de Palestiniens ont été tués dans des frappes israéliennes jeudi dans la bande de Gaza, où l’armée a annoncé une progression de ses soldats dans la ville méridionale de Khan Younès et de violents combats contre le Hamas.

Alors que la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas fait craindre un embrasement régional, les Etats-Unis ont de nouveau bombardé les rebelles Houthis au Yémen et ces insurgés, qui se disent solidaires des Palestiniens, ont revendiqué une nouvelle attaque contre un « navire américain » dans le Golfe d’Aden.

Dans la bande de Gaza, « 93 personnes ont péri dans des attaques israéliennes, dont 16 dans une frappe contre une maison à Rafah », dans l’extrême sud du territoire assiégé où ont trouvé refuge quelque 1,3 million de Palestiniens fuyant les combats, a indiqué le gouvernement du Hamas.

Oum Walid al-Zamli a perdu ses enfants dans la frappe à Rafah, à quelques km au sud de Khan Younès. « Ils sont tout petits. Qu’ont-ils fait de mal? »

La guerre, qui a dévasté Gaza et déplacé plus de 80% de la population, a été déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël qui a tué 1.140 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP à partir de chiffres officiels.

Quelque 250 personnes ont été enlevées et emmenées à Gaza durant l’attaque, dont une centaine ont été libérées à la faveur d’une trêve fin novembre. Selon Israël, 132 restent détenues dont 27 seraient mortes.

En représailles, Israël a juré d’anéantir le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007. Selon le ministère de la Santé du Hamas, 24.620 personnes, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents ont été tuées…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: