Des espions dans le Covid #2 : Scandale Medista, la bombe ukrainienne RescUE explose dans la politique belge

Prétendant à un siège au sein de la future Commission européenne, le ministre belge de la Santé Frank Vandenbroucke est sur la sellette. Son administration est soupçonnée d’avoir favorisé une entreprise française pendant la crise du Covid. Mais aussi dans un contrat passé au nom de l’Europe pour acheminer du matériel médical à l’Ukraine. Ce second marché, sur lequel Bruxelles a pris la main, constitue le second volet du scandale Medista-Movianto, où hauts fonctionnaires, politiques et barbouzes se croisent. Révélations.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Morgane Sabouret / Diane Lataste

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast