Des espions dans le Covid #3 : Comment le français Movianto a gagné à la loterie belge

La complicité est-elle un délit ? Quand le devient-elle ? Sur les images filmées en 2022 et 2023 par un espion déguisé en consultant, la haute fonctionnaire belge chargée de la crise du Covid et un directeur commercial de la société française Movianto – en compétition pour un contrat à 50 millions d’euros, plus un bonus européen – concèdent que leur entente a été déterminante. Face au scandale qui éclabousse le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke et l’ensemble du gouvernement à Bruxelles, le déni des autorités est incompréhensible. Blast diffuse les vidéos que la justice belge détient. Elles immortalisent en caméra cachée ce qui ressemble à un pacte de corruption.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Blast, le souffle de l’info

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast