Des maisons israéliennes sur les ruines de Gaza ?


«Une maison sur la plage n’est pas un rêve». Voilà le slogan promotionnel diffusé sur la page Instagram d’une entreprise immobilière israélienne. On imagine une blague de très mauvais goût mais non, la page est toujours en ligne, avec des représentations en trois dimensions de futurs bâtiments construits sur les ruines de Gaza.


Cette publicité, extrêmement dérangeante alors que la bande de Gaza est méthodiquement rasée par des bombardements massifs approuvés par nos gouvernements occidentaux, est une combinaison de racisme, de colonialisme génocidaire et de capitalisme.

La population de Gaza meurt et des promoteurs Israéliens rêvent déjà de vendre des maisons neuves sur cette terre baignée de sang et vidée de ses habitant-es.

L’entreprise immobilière, nommée HareyZahay, est spécialisée dans les constructions neuves dans les colonies en Cisjordanie. Tous leurs projets sont situés en Cisjordanie, ils vendent des maisons sur des terres qui ne leur appartiennent pas et proposent même des appartements de luxe dans les colonies illégales.

Qui peut encore oser affirmer que l’opération en cours viserait à lutter «contre le terrorisme» ou même à répondre aux attaques du 7 octobre ? Depuis deux mois, un peuple est éradiqué, chassé, affamé, tout est détruit méthodiquement à Gaza par un un gouvernement d’extrême droite qui ne cache pas ses intentions messianiques. Sur place, les soldats israéliens plantent leurs drapeaux partout à la manière des colons des siècles derniers lorsqu’ils s’appropriaient une terre. Ce promoteur immobilier s’inscrit dans la même logique mortifère.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don



La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B