Des nouvelles de Verney-Carron

L’économie ravageait le monde. Il ne restait déjà plus nul lieu préservé, mais au buffet de la gare de M…, deux hommes, qui s’étaient retrouvés par hasard dans cette ville, après bien des années, parlaient avec calme et détachement de ce temps écoulé, de ce qu’il avait apporté.

Dialogues sur l’achèvement des temps modernes, Jaime Semprun, 1993

Heureusement qu’il y a l’économie pour nous rappeler qu’on peut toujours repousser les limites du cynisme.
Alors que ça fait plus d’un an que des gens y sont bombardé.es (le « théâtre des opérations » en langage militaire), voilà que Lecornu, ministre des armées, a décidé d’aller se promener en Ukraine les 28 et 29 septembre dernier, où se tenait… un forum de l’armement (les coulisses). On imagine les représentants des 160 entreprises présentes discuter le bout de gras sur les opportunités de s’implanter durablement en Ukraine.

Pour parler local, ici à Sainté, dans la production d’armes, on a entre autres, Verney Carron. Vous avez déjà pu le lire ici ou , Verney Carron a bénéficié d’un plan de sauvegarde en se faisant racheter par Cybergun et cherche 10 000 m² de terrain pour s’agrandir et produire 100 000 armes par an pour la police et l’armée françaises. Cybergun c’est cette innocente boite d’airsoft qui a décroché avec Thales (tout aussi innocente) le marché SINETIC d’entrainement au tir des soldats de l’armée française. De quoi faire réfléchir quand nos ados font joujou dans les bois avec des pistolets à billes, imitant la geste virilo-guerrière de films, jeux vidéos et autres joyeusetés.

Dernièrement, on lit dans la presse que Verney Carron a signé un accord d’exclusivité avec Rivolier pour les armes de chasse. Ce qui lui permettra de se concentrer sur sa branche Défense&Sécurité. Rivolier, fabricant d’armes depuis 1830, basé à Saint-Just-Saint-Rambert avait remporté avec Alsetex l’appel d’offres…

La suite est à lire sur: lenumerozero.info
Auteur: