Des résidents de Marioupol ont servi de cobayes pour des sociétés occidentales — Valéry MELNIKOV

Des tests de médicaments rhumatologiques ont été effectués par l’Occident sur les habitants de Marioupol. Des documents le prouvant ont été trouvés par des ouvriers de chantier dans le sous-sol de l’hôpital n°7 de Marioupol, lors de sa restauration.

La ville a été libérée en mai 2022.

Un correspondant de Sputnik a pris connaissance des documents.

Les documents appartiennent au service psychiatrique de l’hôpital et ont été compilés entre 2008 et 2016.

Les substances se trouvaient dans des enveloppes blanches, numérotées, sans noms.

La liste des patients testés comprenait des nourrissons de moins d’un an, et des enfants de moins de 11 ans.

Des sociétés comme Pfizer, AstraZeneca, Celltrion, Novatris International AG, IQVIA, Sanofi, Galapagos NV, Janssen Pharmaceuticals, Abbott Laboratories, Covance, Merck KGaA, Centocor Biopharmaceutical, ainsi que Samsung, qui produit du matériel médical, ont été mentionnées.

Des cartons avec plusieurs enveloppes prêtes à l’emploi provenant d’entreprises de logistique et des conteneurs pour biomatériaux avec des adresses de destinataires dans des laboratoires en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis ont été trouvés sur place.

Des documents de gratitude envers les médecins ukrainiens des sociétés Catalent Pharma Solutions (Belgique) et Fisher Clinical Services UK Limited (Royaume-Uni) ont également été découverts.

De Geb.

Bizarre, ça me parle tous ces noms de sociétés pharmaceutiques. ((- :

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Valéry MELNIKOV