Désobéissance : « L’Oignon Rose de Menton est désormais un Oignon Libre ! »

A Menton, « l’Oignon fait la force » ! Variété paysanne sauvée de peu de l’extinction par un collectif, l’Oignon Rose de Menton est désormais précieusement protégé. Paysans, jardiniers, cuisiniers et mangeurs se sont engagés à le sauvegarder et le défendre des convoitises de l’agroindustrie grâce à une déclaration participative de Commun. Cet acte symbolique à haute valeur politique a pour objectif de créer un précédent juridique.

L’histoire de l’Oignon Rose de Menton est une histoire de vies, de goût, d’amour pour son terroir et de résistance. Robe rubis, gros comme une boule de pétanque, écailles épaisses et juteuses, l’Oignon de Menton est le seul oignon local des Alpes-Maritimes, cultivé depuis bien longtemps par la famille de Nicole Lottier.

« Mon grand-père le semait au mois d’août. Au moment de le repiquer, ma mère et ma grand-mère faisaient des bottes de 100 oignons, chargeaient un âne, et mon grand-père partait tôt le matin pour aller livrer les paysans de Sospel par les chemins muletiers » raconte Nicole Lottier pour NiceMatin

« Dernière héritière de ce patrimoine végétal cultivé localement depuis « aussi longtemps que l’on s’en souvienne », Nicole avait transmis ses graines et son savoir à Arnaud Valentin, paysan Bio de Contes, dont le décès brutal dans un accident en 2018 a mis en péril la sauvegarde de cette variété. La Maison des Semences Paysannes Maralpines s’est fait un devoir de poursuivre les intentions d’Arnaud » explique la MSPM sur le site internet dédié au précieux alliacée

Dès qu’ils ont commencé à cultiver cet oignon, en suivant les recommandations précises de Nicole, les membres de la MSPM ont vu un engouement immédiat pour son type, son goût, et son histoire. Marqueur fort de l’identité culinaire locale, dont plusieurs plats typiques comme la pissaladière ou l’oignon farci, des chefs cuisinent désormais l’Oignon Rose de Menton avec passion comme Mauro Colagreco du restaurant Le Mirazur.

Les chefs font des bouchées à l’oignon Rose de Menton lors de la fête en son honneur – Crédit : Coline Ciais-Soulhat

« L’enthousiasme a été tel qu’on a eu très vite peur de la récupération. Victime de son succès, des abus commerciaux peuvent arriver : faux labels, semenciers ou industries qui voient un intérêt commercial dans cette variété et décident d’apposer un certificat de…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: Laurie Debove