Dominique Boutonnat, parrain du cinéma français en équilibre sur un fil judiciaire

Il connaîtra la décision que la justice lui réserve le 28 juin. Dominique Boutonnat est l’un des hommes les plus en vue du cinéma français. Président du Centre national du cinéma (le CNC) depuis 2019, ce proche et soutien de la première heure d’Emmanuel Macron comparaissait vendredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Au terme de son procès pour agression sexuelle (sur son filleul), le ministère public a réclamé trois ans de prison avec sursis.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Blast, le souffle de l’info

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast