Emploi : un « CDI seniors » pour booster l’embauche des plus de 60 ans

Le patronat a mis sur la table jeudi 15 février la création d’un « CDI seniors » pour inciter à l’embauche des demandeurs d’emploi à partir de 60 ans, suscitant de franches réticences dans les rangs syndicaux.

« On a proposé de créer un CDI seniors pour les demandeurs d’emploi », pour permettre aux salariés âgés ayant perdu leur emploi de revenir plus facilement sur le marché du travail, a expliqué le négociateur du Medef Hubert Mongon.

Patronat et syndicats étaient réunis au siège du Medef dans le cadre de la négociation qui doit notamment permettre d’augmenter le taux d’emploi des seniors. Le gouvernement a fixé l’objectif d’un taux d’emploi de 65 % « à l’horizon 2030 » pour les 60-64 ans (contre 36,2 % en 2022).

« Accompagner le salarié jusqu’à la retraite »

Ce « contrat incitatif à l’embauche » qui s’ouvrirait « à partir de 60 ans » (plus tôt potentiellement en cas d’accord de branche), doit « permettre d’accompagner le salarié jusqu’à la retraite, éventuellement en cumulant ce CDI avec l’allocation chômage différentielle s’il est moins bien rémunéré par rapport à la précédente activité », a-t-il détaillé.

Il a mis en avant un avantage pour l’employeur d’avoir « une visibilité sur la date de départ, puisque la mise à la retraite serait possible dès l’obtention des conditions de retraite à taux plein et non à 70 ans comme c’est le cas légalement aujourd’hui ». L’employeur pourra décider de continuer le contrat au-delà de l’âge du taux plein.

Le patronat envisage aussi de revoir le régime social d’indemnité de mise à la retraite du CDI seniors « en supprimant la contribution spécifique employeur de 30 % », a poursuivi Hubert Mongon. Et pour éviter d’éventuels effets d’aubaine, « un délai de carence de six mois » serait prévu entre un licenciement et une réembauche dans la même entreprise.

Accueil mitigé

Dans les…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: La Croix (avec AFP)