En mémoire d’Angelique Kourounis

Correspondante depuis de longues années en Grèce pour Politis, et plusieurs médias francophones, Angelique Kourounis avait le goût de l’enquête vissé au corps. Courageuse et extrêmement déterminée, elle s’était spécialisée sur l’un des terrains les plus dangereux du pays : le groupe d’extrême-droite néo-nazi Aube dorée, sur lequel elle avait notamment co-réalisé deux documentaires avec le journaliste Thomas Jacobi. Dans une Grèce aux avant-postes, elle suivait également avec assiduité les soubresauts de la crise migratoire que vit l’UE. Angélique avait la passion, parfois débordante, de son métier et de la Grèce, pays dont elle déplorait les dérives politiques, en femme de gauche convaincue. Le 3 avril dernier, nous publiions son dernier article, sur le délitement du parti Syriza. Elle avait tenu à en venir à bout, à tout prix, alors qu’elle venait de nous informer de son rapatriement en France pour traiter un cancer. Elle avait prévu une visite au journal « quand ça ira mieux ». La maladie ne lui en a pas laissé le temps, notre émotion et notre tristesse n’en sont que plus vives. Merci Angélique, et toutes nos condoléances à tes proches.

Tous les articles d’Angelique Kourounis pour Politis sont à retrouver ici.

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: Politis