Estimer l’âge d’un mineur par radiographie peut se révéler discriminatoire

En termes généraux, la maturité peut se définir comme le processus de croissance et de développement biologique, psychologique et émotionnel qu’une personne connaît tout au long de sa vie. Mais existe-t-il un moyen objectif de la mesurer ?

La réponse est oui. Parmi les procédés utilisés pour déterminer la maturité d’un individu, on trouve principalement les radiographies, qui permettent d’estimer en toute sécurité (par exemple dans le cas des radiographies panoramiques dentaires, ndlr) l’âge biologique des enfants et des adolescents. D’autres radiographies analysent l’aspect des différents noyaux d’ossification des os de la main.

Grâce à cette méthode simple, les experts peuvent à la fois diagnostiquer et suivre les troubles endocriniens et génétiques affectant la population infantile et résoudre les questions juridiques et d’asile liées à l’immigration des enfants. Le fait que son utilisation soit répandue parmi les spécialistes en pédiatrie et en médecine légale est principalement due au rapport coût-bénéfice imbattable de la procédure par rapport à d’autres méthodes d’évaluation de la maturité du squelette chez les enfants.

La radiographie du poignet contient beaucoup d’informations

Mais que regarde-t-on exactement sur la radiographie ? Il existe deux catégories de méthodes radiologiques pour déterminer l’âge, les méthodes numériques et les méthodes qualitatives.

Les méthodes numériques se basent sur une radiographie du poignet et du carpe gauche. Elles attribuent un score en fonction du degré de maturité observé en différents points d’ossification qui se développent de manière séquentielle avec l’âge.

Si l’on compare trois radiographies de la main, d’un enfant, d’un jeune et d’un adulte, on constate d’emblée que, dans l’enfance, les os du carpe sont loin d’avoir atteints la taille et la forme définitives qu’ils auront à l’âge adulte.

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Sebastián Eustaquio Martín Pérez, Doctorate in Medical and Pharmaceutical Sciences, Development and Quality of Life, Area of Radiology and Physical Medicine, Department of Physical Medicine and Pharmacology, Universidad de La Laguna