Fêtes de Noël : il y a 75 ans, la première messe télévisée à Notre Dame

Au début était la messe de Noël, dans la Cathédrale Notre-Dame, à Paris. C’était le 24 décembre 1948, il y a 75 ans, la première retransmission télévisée de la messe en France. Et les débuts de l’émission télévisée du « Jour du Seigneur », qui diffuse tous les dimanches la messe.

Une prouesse technique, à l’époque, et qui n’était destinée qu’à… Quelques milliers de postes, la télévision étant un objet rare et cher. Mais le Père Raymond Pichard, dominicain, et premier responsable du Jour du Seigneur, a eu très tôt l’intuition que la télévision allait accompagner la hausse du niveau de vie des foyers Français de l’après-guerre.

Dès octobre 1949, soit une année plus tard, la messe télévisée est devenue hebdomadaire, grâce à… François Mitterrand, alors tout jeune secrétaire d’État à l’information. C’est lui qui a confié au Jour du Seigneur une heure trente le dimanche, pour la messe.

François Mitterrand en 1949, promoteur de la messe télévisée

« C’était inespéré », raconte le Frère Thierry Hubert, dominicain, et actuel producteur du Jour du Seigneur : « le père Pichard avait demandé une heure trente à Mitterrand mais était persuadé qu’il n’en aurait qu’une demi-heure. Mais voilà que le secrétaire d’État lui donne toute l’heure et demie, sans sourciller ». Une heure trente, cela représentait beaucoup à l’époque, sur 14 heures seulement de télévision par semaine !

Dans l’esprit de François Mitterrand, c’était un bon calcul : les Français de la classe moyenne, intéressés par le fait de suivre la messe (à l’époque, ils étaient massivement pratiquants) allaient être incités à se doter d’une télévision. Ce qui fut le cas.

Depuis le début, la messe télévisée accompagne ainsi l’expansion de la télévision. Sur le plan technique d’abord. Il a fallu réaliser des prouesses aux premiers temps, pour faire passer le signal à…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: Isabelle de Gaulmyn