Figuerolles : la friperie de l’AJAP fait salle comble

La friperie de printemps de l’Association Agroécologique des Jardins Partagés a attiré les foules au square du Père Bonnet ce dimanche 7 avril, sur fond de questionnements quant à l’avenir du square Coursindel et de l’ancien Atelier du Nord.

Une friperie à prix libre contre la précarité

Chaussures, pantalons, chapeaux plus ou moins improbables : dès le début de mâtinée ce dimanche 7 avril, le square du Père Bonnet s’est couvert de fringues exposées, échangeables contre quelques pièces ou de gros billets. Très vite, l’évènement, régulier et qui a sa renommée parmi les habitant.es de Figuerolles et du reste de la ville de Montpellier, attire des dizaines de personnes.

C’est que l’Association Agroécologique des Jardins Partagés (AJAP, on vous la présentait dans notre numéro 38 sur l’alimentation) est au cœur de la vie du quartier depuis 2019. Camel est arrivé tout récemment à Montpellier, depuis quatre mois. Très vite après son emménagement à Figuerolles, il rejoint l’AJAP. « J’ai vite rencontré les gens de l’AJAP, j’ai bien aimé la manière dont ils participent à faire vivre le quartier. », raconte-t-il. « On organise régulièrement des friperies à prix libre, dans le square du Père Bonnet. L’idée c’est de venir refaire sa garde robe pour pas cher, mais aussi de se retrouver autour d’un café, d’un repas chaud, toujours à prix libre. »

En début d’après-midi, c’est le son rock du groupe montpelliérain Les Forty’s qui est venu animer encore un peu plus le square.

Camel nous expose les autres activités de l’association : « Tous les mercredis et tous les dimanches à 16h on distribue des denrées alimentaires au square pour les gens qui sont dans le besoin, avec entre autre des produits récupérés la veille auprès des commerçants de Plan Cabanes. Les récups sont ouvertes à toutes celles et ceux qui veulent donner un coup de main, rendez-vous les mardis…

La suite est à lire sur: lepoing.net
Auteur: Le Poing