Gaza : à Khan Younis, l’ONU observe des destructions généralisées après le retrait des troupes israéliennes

« Tous les bâtiments visités – et la plupart de ceux qu’ils ont pu voir – avaient été endommagés et les routes pavées avaient été réduites à des chemins de terre », a dit le porte-parole, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse à New York.

L’équipe, composée de membres de tout le système humanitaire des Nations Unies, a inspecté un entrepôt de l’ONU, quatre centres médicaux et huit écoles et a constaté des dégâts très importants dans toutes ces structures sauf une, a-t-il ajouté.

« Les rues et les espaces publics de Khan Younis sont jonchés de munitions non explosées, ce qui présente de graves risques pour les civils, en particulier les enfants. L’équipe a trouvé des bombes non explosées de 1 000 livres aux carrefours principaux et à l’intérieur des écoles », a encore dit le porte-parole.

Khan Younis, dans le sud de Gaza, est en ruines après le retrait des troupes israéliennes.

Graves pénuries

Les habitants qui sont retournés dans la région, et certains qui sont restés pendant les combats, ont parlé à l’équipe des graves pénuries de nourriture et d’eau et de la perte de services de santé essentiels en raison de la destruction des hôpitaux Al-Nasser et Al-Amal.

Mardi, le Coordonnateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé, Jamie McGoldrick, était également à Khan Younis, où il a visité une école de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, l’UNRWA, qui héberge désormais des milliers de personnes. Il a déclaré que la communauté a besoin de davantage de fournitures et de soutien, notamment en matière de nourriture, d’eau, de santé et d’assainissement.

Mercredi, M. McGoldrick a représenté la communauté humanitaire lors d’une réunion avec le commandement sud des forces de défense israéliennes, ainsi qu’avec le COGAT, l’organisme israélien responsable du flux d’aide à Gaza. M. McGoldrick a…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR