Gaza : jusqu'où Israël et les Etats-Unis iront-t-ils ? — André DAMON

Alors que des reportages indiquent qu’Israël procède à des exécutions de masse de prisonniers civils à Gaza et que des hommes politiques israéliens font ouvertement part de leurs intentions génocidaires, les États-Unis réaffirment leur soutien à la guerre menée par Israël contre les civils palestiniens. Aux yeux du monde entier, le massacre à Gaza apparaît comme le « génocide des États-Unis ».

Mercredi, les Nations unies et l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme ont publié des rapports accusant les forces israéliennes d’avoir procédé à une exécution de masse de civils dans le nord de la bande de Gaza. Après avoir chassé ou tué tous les journalistes encore présents dans le nord, Israël est passé du massacre de civils par des bombardements à des exécutions sommaires.

Ces crimes de guerre s’accompagnent d’un plaidoyer ouvert en faveur du génocide de la part des responsables israéliens, non seulement par des références bibliques voilées, comme l’invocation d’« Amalek » par le Premier ministre israélien Netanyahou, mais aussi par des appels directs à copier le génocide nazi des Juifs.

Lors d’une interview radiophonique dimanche, David Azoulai, chef du Conseil régional israélien de Metula, a déclaré que Gaza devrait ressembler à « Auschwitz ». Il a déclaré : « Dites à tous les habitants de Gaza de se rendre sur les plages. Les navires de la marine devraient charger les terroristes sur les côtes du Liban. Toute la bande de Gaza devrait être vidée et nivelée, comme à Auschwitz ».

Dans une interview télévisée, Miri Golan, ministre israélienne de la Promotion de la femme, a déclaré : « Je me fiche de Gaza […] pour ce que j’en sais, ils peuvent sortir et nager dans la mer ». Elle a ajouté : « Je veux voir les cadavres de terroristes dans Gaza ».

Daniella Weiss, ancienne maire d’une colonie israélienne en Cisjordanie et dirigeante du mouvement des…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: André DAMON